En 2013, j’ai eu l’occasion de restaurer un Christ en croix du 18e s endommagé par les ans. Je suis intervenu sur les mains pour recréer sept doigts cassés ou disparus et sur les pieds pour remplacer des parties vermoulues et resculpter la forme des pieds dans l’esprit de l’œuvre d’origine. Depuis, le Christ a retrouvé sa place dans le cloitre de l’abbaye pour la prière des moines.